Seule, si seule

Solitude 
Amère et persistante 
Tu m’étouffes de tes mains expertes 
Les heures s’égrainent  
Une à une, une heure de plus si seule
Le décompte infernal est terminé 
J’attends qu’un nouveau jour se lève 
Pour reprendre mon souffle 
Et retrouver le sourire des jours heureux 
Juin 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *