Mon cerveau n’aime pas le sucre

Maux de tête plus ou moins violents. Perte de mémoire. Vertiges. Problèmes de concentration. Pertes de lucidité (oups où je suis déjà ?). Difficultés d’élocution.
C’est évident, les hyperglycémies font du tort à mon petit cerveau. Sans parler des courbatures, des faiblesses (passagères mais récurrentes), des nausées et des indispensables maux de ventre 
Voilà vous avez maintenant la totale et vous êtes maintenant prête à aller travailler – dixit mon petit cerveau ! Je ne supporte pas de me voir diminuée comme ça. Je suis une guerrière et je dois être en pleine possession de mes moyens en toutes circonstances. 25 ans de diabète, 25 ans de déséquilibres mais je tiens toujours le coup, toujours prête pour le moindre combat. C’est ça avoir une âme de guerrière ! 

Juin 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *