Lumière nocturne

Seule dans le noir 
Loin du désespoir 
Je n’ai pas cessé d’y croire 

Éblouissante de vie 
Et de fraîcheur 
Je respire, je revis 
Je suis moi-même 

Dans mon univers 
Rempli de joie et de vie 
Je m’endors 
En pensant à toi 
Tes bras recouvrant 
Mon âme esseulée 
Faisant fuir mon cafard


Mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *