La Mémoire dans la peau

Submergée par la fatigue, le sommeil me fuit
Ton corps me hante
Je sens encore l’odeur suave de ta peau
La puissance de tes mains sur mes hanches
Ces mouvements brusques en moi
Me font frémir de plaisir en ton absence
Juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *