Etau draconique

Cette douleur m’enserre la tête tel un étau
Paralysant mes idées
Elle a englouti mon inspiration
Tel un cœur qui bat
La douleur est vivante
Et tente de m’asphyxier
Fermant les yeux
Je trouve refuge dans mon monde
Une forêt magique où m’attend un dragon
Fier et flamboyant
La douleur a laissé place au rêve féerique
Dec 2014

Commentaires

  1. Ka Thy a dit :

    j'aime !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *