Epuisée mais toujours là

Mon corps tout entier souffre 
De ce rythme infernal 
Imposé par la puissante Babylone 
Et son roi corrompu 
 
Les mois s’enchainent 
Tellement vite, le repos me fait défaut
Seul l’espoir d’un jour nouveau 
Me donne la force de continuer 
Le combat 
 
L’épuisement n’aura pas raison de moi
La guerrière qui sommeille en moi
Prépare le prochain combat
 
Amassant des richesses 
Pour avoir le loisir ultérieur 
De le dépenser à guerroyer 
Et faire tomber Babylone
 
 
 
Mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *