Dragon, entends mon appel

Une zébrure d’argent
A traversé mon rêve
Détruit mon château et son donjon
Dragon, souffle, souffle
Pour éteindre ce feu maudit
L’étincelle est toujours là
Vivante et vaillante
Dragon, déploie tes ailes
Et fais moi survoler
Ma vie rêvée
Pour que j’y crois encore
Amène moi auprès de mon prince
Qui lui seul pourra m’ètreindre
Dragon, dragon
Souffle moi de la vie
Que je garde espoir

Juillet 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *