Douleur de vivre

Toujours cette douleur
Inattendue et inappropriée
Tu ne veux plus me quitter
Tu changes d’horizon à ton envie
Mais tu restes toujours en moi
Pour le pire de mes journées

Cette douleur lancinante
Que je ne peux ni maitriser ni contrôler
Que je préfère ne pas ébruiter
Parler de toi te donnerai plus d’ampleur
En t’isolant je crois t’oublier un peu

Juin 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *