Décompte infernal – 9ième partie

Accepter de vivre sans toi, loin de toi. Séparer ma vie en deux univers distincts : la semaine avec mon travail et mes amis, le week-end avec toi. Et rien que toi, parce que je ne te partage pas. Je m’accroche à toi, du samedi au dimanche, pour reprendre courage et force. Telle une batterie dont tu serais le chargeur. J’ai trouvé la source de mon bonheur en toi.
J’ai appris à supporter de vivre sans toi, cinq jours sur sept, de m’endormir sans toi. Les mois passent mais les émotions me submergent toujours dès que je pense à toi. Et dès que je te vois, mon monde s’illumine et je t’embrasse encore et encore jusqu’à la fin du week-end, qui se termine toujours trop vite. Le doute m’a quittée, tu es là pour moi, deux jours par semaine.

Nov. 2014

Commentaires

  1. Miss K'ty a dit :

    <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *