Décompte Infernal – 6ième partie

15 jours d’exil…au paradis, dans tes bras. Vivre sans penser au lendemain. Renforcer et faire briller mon armure. Mes yeux également pétillent de bonheur après cet interlude magique. Te quitter a été une vraie tragédie. Je suis restée des heures à te regarder, le coeur sur le point de se rompre. Et les larmes sont arrivées, aussi discrètes que les premières gouttes de pluie. Tu m’as offert le plus grand des réconforts : je sais que je pourrais toujours compter sur toi et pour toi.

Les yeux mi-clos, ton corps se dessine devant moi
A chacune de mes respirations, ton parfum m’envahit par bouffée
Je m’endors dans tes bras
Sans tenir compte de ces kilomètres qui nous séparent
Le décompte a recommencé : 12 jours sont devenus 8. Les journées passent, les heures s’égrènent mais trop lentement, loin de toi.  Mais tu es toujours là, en moi. Tu me possèdes.

Aout 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *