vendredi 14 novembre 2014

Le Monstre qui est en moi

Épuisée je suis, combattante je reste ! Je n'ai plus de forces mais tellement d'idées en tête, toutes ces choses que je voudrais faire. En commençant par ne plus me poser ces questions. Pourquoi ? Quand ? Jusqu'à quand ? Une épave sur le chemin de la casse. La route risque d'être longue encore et tortueuse, alors je vais en profiter pour vous présenter ce monstre qui vit en moi depuis trop longtemps déjà, ce monstre qui se nourrit de mon énergie et que je combats depuis plus de 25 ans déjà.





Ce monstre, il n'a pas de grandes dents ni de queue épineuse, c'est cette petit cellule de mon pancréas qui s'est décidée un jour d'arrêter de travailler. "Bonjour, je suis Langerhans et à partir d'aujourd'hui je fais grève..." ! C'était en septembre 1988, je faisais ma première rentrée des classes, à 2 ans et demi...évidemment je ne me souviens de rien. Depuis ce monstre est en moi, les médecins lui ont donné un petit nom : diabète de type 1. Et a moi aussi : diabétique insulino-dépendante. Ma drogue, ce n'est ni le café ni la cigarette, c'est l'insuline que cette bêta de cellule doit normalement produire naturellement, mais là comme elle a décidé de faire grève, il a fallu trouvé un moyen de la remplacer : des piqûres. En 25 ans, j'en ai vu passé ! Et des seringues aux stylos injecteurs, je suis passé à la pompe à insuline, merveilleuse petite machine qui tente de reproduire le fonctionnement d'un pancréas.

Mais le vrai problème ce n'est pas la grève perpétuelle de cette cellule mais les conséquences de cette grève. Dès le début, deux sœurs au caractère paradoxalement opposé ont fait irruption dans ma vie : Hypo et Hyper. Je ne sais toujours pas laquelle des deux je préfère ou déteste le plus. Elles ont le même effet sur moi : elles m'affaiblissent et je n'aime pas me sentir faible.

Évidemment ces deux sœurs ont des enfants, je vous les présente dans le désordre : Céphalée, Nausée, Tremble, Vertige, Déprime, Associal, Envipressante, Panique, Fatigue....au bout de quelques années, elles ont invité d'autres membres de leur famille à s'installer chez moi : Dépression s'est installé durablement et il a du mal à me quitter, il revient de temps en temps me rendre visite, je lui manque je crois... Le plus imposant reste quand même Mister No Gluten. Il prend de la place, est très strict et en plus il coûte cher ! Mais grâce a lui, je me suis débarrassée de la méchante famille Carence. Ces quelques sacrifices au quotidien m'ont surement sauvé la vie, alors je le respecte ce Mister No Gluten, il prend soin de ma santé, enfin il essaye tout du moins... Il s'est imposé un certain 14 février 2007, j'ai repris des forces en 7 ans de régime sans gluten mais il ne peut pas faire de miracles non plus...

Je me suis longtemps demandée pourquoi, pourquoi moi, pourquoi tout ça n'arrive qu'à moi mais toute cette petite famille est restée bien silencieuse face à mes questionnements. Les blouses blanches n'ont pas réussi à calmer mes angoisses, c'est génétique, la faute à pas de chance... Ok alors, il est où ce Monsieur Pas de Chance que j'aille lui expliquer ma façon de penser ? et surtout lui dire mon envie de vivre ma vie ! Parce que la survie, c'est bon, je connais, je suis une combattante endurcie après ces 25 dernières années (oui je ne sais plus compter après 25 ^^) et maintenant, je ne demande qu'une seule chose : VIVRE ! Mais je sens qu'un décompte a commencé. Ce monstre me grignote petit à petit, mes forces me quittent, seul l'espoir reste mais que ferait une guerrière seule avec ses haches, sans son armure ? L'impression d'être brisée, si faible... Peut être que demain un guerrier viendra dompter ce monstre et me rendra ma vie.


Nov. 2014 

8 commentaires :

  1. Ton plus beau texte ... malheureusement.
    Aucun mot car il n'y a rien à dire ...

    RépondreSupprimer
  2. rhooo merci ma grosse :D tu as aimé la petite musique j'espere ;-)

    RépondreSupprimer
  3. ces mots pour nous partager tes maux....
    merci <3

    RépondreSupprimer
  4. Un guerrier ou plutôt une guerrière, des panthères même. Les chevalières des temps modernes peuvent au moins t'aider à lutter contre cette pétasse de Dépression, on va la destroyer nanméoh ! Smack

    RépondreSupprimer
  5. Très bel aveu, très joli moment de courage et belle démonstration de vie :) Merci de partager ça avec nous et carpe diem !

    RépondreSupprimer
  6. T'es une warrior ! je le savais déjà, mais tu nous le démontres une nouvelle fois.
    Bravo et des énormes bisous pour toi

    RépondreSupprimer
  7. Je ne dirais qu'un mot : merci !

    RépondreSupprimer
  8. C'est poignant touchant débordant de courage et de détermination. Raconter la maladie de la sorte relève d'ume force de caractère peu commune.

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...