samedi 14 juin 2014

Désintox

3 ans sans écrire
8 mois que j'ai arrêté la pilule
6 mois que je suis redevenue moi-même 
Que j'ai retrouvé la joie et la force de vivre ma vie
Jamais je n'ai pris de décision aussi importante
Ma vie est en plein mouvement, c'est la fin des tourments


Comment oser imaginer qu'une simple pilule puisse avoir autant d'impact sur ma vie ?  
Je n'étais plus moi-même, shootée aux hormones pendant 3 ans, plus aucune envie de rien, aucun dynamisme. Je conservais uniquement cet espoir que demain ça irait mieux. Alors j'ai voulu tenter le tout pour le tout, j'avais déjà arrêté ces putains d'anxiolitiques du jour au lendemain, failli succomber aux effets secondaires d'un médoc qui était censé stopper ces maux de ventre récurrents. J'ai cru que je n'y arriverais jamais, que ma vie allait s'arrêter là, que seule une vie d'assistée m'attendait. Et puis j'ai découvert que tous ces symptômes qui m'empêchaient de vivre ma vie (asthénie et vertiges principalement) étaient dus a ces petits comprimés que je prenais dès l'arrivée de ce putain de mal de ventre. Au bout de 15 jours d'arrêt, j'ai retrouvé un peu de force physique ET mentale. J'en suis arrivée à la conclusion que prendre des médicaments pouvaient avoir des effets nocifs sur ma santé même si ils sont prescrits sur une bonne intention. Alors quand je suis arrivée à la dernière plaquette de ma boite de pilule, je me suis dit, celle-la, c'est la der des ders !


Je m'étais pourtant renseignée lors du scandale des pilules de 3ième génération... Selon mon médecin, cette pilule micro-dosée aidait à stabiliser mon diabète, ce qui me premunisait contre toutes sortes de troubles...donc il fallait absolument la continuer...je risquais plus en l'arrêtant qu'en la continuant. Mais par contre, pour faire un bébé, il fallait forcément l'arrêter cette pilule miracle, mais là, ça lui posait pas de probleme !!! Etrange discours derrière lequel je percevais le puissant lobbying des labo pharmaceutiques... Alors j'ai décidé de l'arrêter et de voir ce qui allait se passer. Prendre des risques ne me fait plus peur et surtout j'en avais marre de me voir dans cet état, je refusais de me laisser aller.

Au bout de 15 jours, mes glycémies se sont gentiment effondrées, j'ai diminué progressivement mes doses quotidiennes d'insuline. Les nuits étaient entrecoupées de réveil toutes les deux heures pour vérifier mes glycémies. Après une dizaine de jours, mes doses étaient bien ajustées. Depuis mes doses d'insuline sont sensiblement les mêmes. Bien sur, mon diabète n'est pas stabilisé, il ne l'a jamais été et ne le sera jamais, il est caractériel...comme moi.:-D

Des journées difficiles, j'en connais encore régulièrement mais en dehors de ces journées, de plus en plus rares, je regorge d'énergie et de joie de vivre. J'ai repris ma vie en main, arrêté de suivre le mouvement et de faire des concessions. Je ne suis plus shootée aux hormones ! Et j'ai rapidement retrouvé l'inspiration et ce besoin d'écrire qui m'avait quitté, qui faisait pourtant partie de moi depuis mon enfance. En 6 mois, j'ai reconstruit ma vie : j'ai rencontré des personnes formidables, étonnantes, aux 4 coins de la France qui m'ont aidées et soutenues dans ces moments difficiles.

J'ai retrouvé ma plume
J'ai retrouvé l'inspiration
J'ai retrouvé mon énergie et mon dynamisme
Je me suis retrouvée moi-même

Spécial remerciements à mes amis qui sont ces remparts contre lesquels je m'appuie jour après jour :  Cédric, Élise, David, Anthony, Pascale, Djeffa et Anne Claire.

Juin 2014

1 commentaire :

  1. Mais merci de rien du tout.
    Bravo à toi pour tout ce que tu entreprends pour ton Bien

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...